Pourquoi une assurance maladie ?

Maladie, accident, hospitalisation, besoin de lunettes… Quand les problèmes de santé arrivent, les frais qui s’en suivent sont, souvent, coûteux. Pour anticiper ces dépenses et éviter les contraintes financières, mieux vaut souscrire une assurance maladie et bénéficier d’une prise en charge pour les soins. Puisque la Sécurité sociale ne rembourse pas la totalité des frais, il faudra signer une mutuelle santé pour compléter votre couverture santé.

Assurance maladie : en quoi cela consiste-t-il ?

En termes d’assurance maladie, vous pouvez disposer de trois niveaux de couverture en fonction de votre situation et de vos besoins. Pour commencer, la Sécurité sociale est composée d’un ensemble d’institutions qui couvrent les frais médicaux (consultation, optique et dentition, etc.) et les conséquences de divers évènements considérés comme risques sociaux (hospitalisation, arrêt maladie, etc.). Bien que la Sécu prenne en charge une partie des frais de santé, le remboursement attribué n’est pas, toujours, suffisant pour couvrir toutes les dépenses.

Afin de remédier aux limites de l’assurance maladie, l’idéal serait de souscrire une mutuelle santé ou complémentaire santé. En échange d’une cotisation mensuelle, chaque individu pourra bénéficier d’une couverture sociale complémentaire qui rembourse les dépenses non prises en charge par la Sécu. Une mutuelle peut, également, vous faire profiter de certaines actions de prévoyance et d’entraide.

Pour finir, il est possible d’opter pour une complémentaire santé solidaire. Remplaçant la CMU et l’ACS, elle permet aux foyers avec de revenus modestes d’obtenir une subvention pour payer les frais généraux.

Pourquoi prendre une complémentaire santé ?

Actuellement, on constate un déremboursement progressif des médicaments inclus dans l’assurance maladie. Dans ce cas, la souscription à une mutuelle s’avère indispensable pour une prise en charge de la différence entre le montant couvert par la Sécurité sociale et le reste que vous devez payer. Selon les circonstances, cet écart peut être minime ou très important. Il convient de rappeler que les tarifs pratiqués par un spécialiste dépassent, généralement, le remboursement de la Sécu. Ainsi, la complémentaire santé permet de réduire le reste à charge en cas de dépassement d’honoraires.

Une mutuelle santé vous permet par ailleurs de profiter d’une meilleure garantie en cas d’hospitalisation. En effet, cette assurance rembourse (en part ou en totalité) les dépenses relatives aux services à domicile : aide ménagère, nounou, etc.

La souscription à ce contrat n’est pas seulement avantageuse pour l’assuré, car sa famille peut, également, bénéficier d’un accès aux soins médicaux. En cas de maladie ou d’accident, la mutuelle permet de régler les frais, qui sont généralement exorbitants. 

Une couverture adaptée à votre situation

Souscrire une complémentaire santé apporte plus de tranquillité au quotidien. L’assureur couvre en effet tous les soins généraux comme les frais d’optique (lunettes, lentilles, etc.), les prestations dentaires, les opérations chirurgicales ou encore les dépenses liées à la maternité.

Les formules en termes de mutuelle peuvent être adaptées à chaque besoin et chaque profil d’assuré ainsi, il faudra faire le bon choix avant la signature. Que vous soyez en famille, célibataire ou en couple, votre assureur pourra vous présenter un contrat correspondant au niveau de couverture souhaité.

Si vous êtes par exemple atteint d’une maladie chronique (cancer, diabète, AVC, etc.), les frais des soins sont, souvent, importants ce qui requiert une prise en charge complète. Les maladies chroniques congénitales quant à elles peuvent même bénéficier d’une couverture allant jusqu’à 200 %, en fonction des garanties souscrites.

Comment bien choisir sa mutuelle ?

Vu l’importance du remboursement fourni par la complémentaire santé, il est impératif de choisir un contrat qui répond exactement à vos besoins en frais de santé. Si l’assurance collective proposée par votre employeur ne vous convient pas, vous êtes parfaitement libre de changer d’assureur. Avant d’opter pour une formule, évaluez, d’abord, le niveau de couverture que vous souhaitez puis définissez les postes prioritaires (dents pour les enfants, lunettes et prothèses auditives pour les seniors, etc.).

Dans la mesure où les offres d’assurance sont nombreuses, pensez à utiliser un comparateur de mutuelles afin de trouver un contrat adapté à vos besoins et votre budget. Grâce à cet outil gratuit en ligne, vous pouvez détailler vos attentes sur une plateforme dédiée. Par la suite, le comparateur recherche auprès de ses sites partenaires toutes les offres qui répondent à vos critères de sélection.

Avant de signer, lisez attentivement les garanties et les services présentés dans le contrat : délai de remboursement et de carence, disponibilité du tiers payant, prise en charge des vaccins… Bien entendu, les clauses d’exclusion de garanties sont, aussi, à consulter pour vérifier si tout vous convient. La transparence du niveau de remboursement doit être un critère déterminant votre choix. Si les clauses ou les taux proposés sont flous, mieux vaut vous renseigner attentivement avant de vous engager.

Puisque votre mutuelle sert à compléter la Sécurité sociale, prenez le temps de vérifier les soins qui ne sont pas remboursés. Ces derniers devront, donc, bénéficier d’une prise en charge dans votre contrat de complémentaire santé. Pour info, des prestations pouvant être nécessaires au quotidien ne sont pas couvertes par l’assurance maladie : les médecines douces (homéopathie, ostéopathie…), les vaccins, les consultations diététiques ou le sevrage tabagique.