Se former pour devenir chirurgien dentiste spécialisé en chirurgie maxillo faciale

La chirurgie maxillo-faciale offre multiples solutions et traitements pour les anomalies, les troubles, les maladies et les blessures touchant la mâchoire (maxillo) et le visage (facial). Un dentiste recommande souvent ce chirurgien lorsqu’une personne présente une de ces conditions nécessitant son intervention.  

Qu’est-ce que c’est exactement une chirurgie maxillo-faciale ?

La chirurgie maxillo-faciale figure parmi les premières spécialisations sortant de la dentisterie. Cette spécialisation se concentre essentiellement sur la structure faciale. Elle s’occupe de la bouche, de la face, des orbites, du crâne (os frontal) en cas d’une tumeur, d’une infection ou d’une fracture.

Titulaire d’une formation en dentisterie visible sur www.chirurgiendentiste.info, ce spécialiste acquiert une expertise complète dans le domaine de chirurgie maxillo-faciale dans le milieu hospitalier pendant au moins quatre ans. Grâce à ses connaissances approfondies sur le visage, la bouche, les dents et les mâchoires, il est en mesure de réaliser un diagnostic complet du problème d’un patient et d’établir un plan d’intervention afin de résoudre son cas.

Un chirurgien dentiste spécialiste chirurgie orale est amené à effectuer des diagnostics précis sur les affections pathologiques au niveau de la tête, du visage, de la bouche et des mâchoires d’origine traumatique, congénitale, pathologique, développementale…  

Quelles sont les études à faire ?

La personne qui souhaite se spécialiser en chirurgie orale et maxillo-faciale devrait suivre six années d’études dans la médecine dentaire. Afin de devenir chirurgien maxillo-facial et buccal, il faudra suivre trois programmes de formation en chirurgie dentaire en parallèle avec le doctorat en médecine et la maîtrise en sciences dentaires. Ensuite, elle devrait poursuivre dans une formation dans la chirurgie générale pendant deux à trois ans. Elle devrait être suivie d’un stage de trois mois dans l’anesthésiologie au sein d’un service de soins intensifs dans le domaine chirurgical. Avant la formation de spécialisation, il y aura un examen de base à passer. Cette formation spécifique peut durer trois à quatre ans d’études en formation cliniques durant laquelle l’étudiant va acquérir des connaissances et des compétences techniques en chirurgie maxillo-faciale et buccale notamment l’implantologie ou les différentes ostéotomies ou autres. Un stage de six mois devrait être effectué dans une polyclinique chirurgicale. Sans oublier que, le stagiaire doit faire une activité de recherche durant six mois et participer à des congrès scientifiques. Enfin, on a besoin de deux ans pour décrocher un diplôme de chirurgie maxillo-faciale et stomatologie. L’examen écrit sera pour la chirurgie générale, tandis que l’examen oral est pour une présentation des cas cliniques. Environ 13 années d’études sont indispensables pour tous ceux qui veulent savoir que fait un chirurgien maxillo-facial et accéder à cette profession.

La formation amènera à intervenir en restauration fonctionnelle, mais également esthétique. En ayant des connaissances en chirurgie, en médecine et en sciences dentaires, l’objectif sera atteint.

Avec qui travaille un chirurgien maxillo-facial ?

Les cas d’urgence comme les saignements dentaires, les infections, les fractures et autres font souvent appel à un chirurgien oral et maxillo-facial. De même, il peut être appelé à collaborer avec d’autres spécialistes.

Très fréquentes, les pathologies dento-alvéolaires poussent le chirurgien à travailler avec les dentistes. Ces derniers peuvent avoir des difficultés à résoudre certains problèmes plus particulièrement ceux qui demandent une spécialité plus approfondie tels que les dents incluses à arracher ou à transplanter, les kystes, la reconstruction de l’os et l’implantologie. Une collaboration avec les orthodontistes est requise pour tout ce qui concerne le maxillaire dont la distraction des os, l’ostéotomie, la libération des canines… Les médecins généralistes ont besoin du chirurgien concernant l’oncologie. Les neurologues envoient des patients voir un spécialiste en chirurgie maxillo-faciale pour faire examiner une douleur faciale. Quelques pathologies peuvent toucher un nouveau-né ou un prématuré. Ainsi, le chirurgien intervient pour aider les néonatologistes ou les pédiatres. Les ORL, les ophtalmologues, les radiothérapeutes et les urgentistes sont également en étroite collaboration avec le chirurgien maxillo-facial.