Qu’est-ce qu’une psychothérapie ?

La psychothérapie est de plus en plus considérée comme une profession à part entière, mais de nombreux types de professionnels s’y adonnent régulièrement : psychologues cliniciens, psychiatres, conseillers, thérapeutes conjugaux et familiaux, travailleurs sociaux, conseillers en santé mentale et infirmiers psychiatriques. Il existe de nombreux types de psychothérapies telle que la psychothérapie psychanalytique, psychothérapie cognitive et comportementale

Quels types de psychothérapie sont disponibles ?

Lorsqu’on entend le mot “psychothérapie”, beaucoup imaginent un patient allongé sur un canapé et parlant pendant que le thérapeute s’assoit sur une chaise voisine et note ses pensées dans un cahier. En fait, il existe de nombreuses techniques et pratiques utilisées en psychothérapie. La méthode exacte pour chaque situation peut varier en fonction de divers facteurs, notamment la formation et l’expérience du thérapeute, les préférences du client et la nature exacte de son problème actuel. Pour plus d’infos, rendez-vous sur le site www.psychanalyste.biz

Thérapie cognitivo-comportementale : le but de la thérapie cognitivo-comportementale ou TCC est d’aider les patients à comprendre les pensées et les sentiments qui influencent leur comportement. Ce type de thérapie est couramment utilisée pour traiter un large éventail de troubles, notamment les phobies, la dépendance, la dépression et l’anxiété. Il s’agit d’un type de psychothérapie qui intègre des techniques cognitives et comportementales pour modifier les pensées négatives et les comportements dysfonctionnels. Cette approche consiste à modifier les pensées sous-jacentes qui contribuent aux sentiments de détresse et à changer les comportements problématiques qui découlent de ces pensées.

Thérapie psychanalytique et comportementale

Si la psychothérapie est pratiquée sous diverses formes depuis l’époque de la Grèce antique, elle a connu ses débuts officiels lorsque Sigmund Freud a commencé à utiliser la thérapie par la parole dans son travail avec ses patients. Parmi les techniques couramment utilisées par Freud figurent l’analyse du transfert, l’interprétation des rêves et l’association libre. Cette approche psychanalyse consiste à fouiller dans les pensées et les expériences passées du patient pour rechercher les pensées, les sentiments et les souvenirs inconscients qui peuvent influencer son comportement.

Lorsque le behaviorisme est devenu une école de pensée de plus en plus importante au début du vingtième siècle, des techniques telles que divers types de conditionnement ont commencé à jouer un rôle important dans la psychothérapie. Aujourd’hui, le behaviorisme n’est peut-être plus aussi dominant qu’il l’a été, mais nombre de ses méthodes sont encore extrêmement populaires aujourd’hui. La thérapie comportementale utilise souvent le conditionnement classique, le conditionnement opérant et l’apprentissage social pour aider les clients à modifier leurs comportements problématiques.

Thérapie humaniste et cognitive

 À partir des années 1950, une école de pensée connue sous le nom de psychologie humaniste a commencé à influencer la psychothérapie. Le psychologue humaniste Carl Rogers a mis au point une approche connue sous le nom de thérapie centrée sur le client, qui consiste pour le thérapeute à faire preuve d’un regard positif inconditionnel à l’égard du client. Aujourd’hui, certains aspects de cette approche restent largement utilisés. L’approche humaniste de la psychothérapie vise à aider les personnes à maximiser leur potentiel. Ces approches tendent à souligner l’importance de l’exploration de soi, du libre arbitre et de la réalisation de soi.

La révolution cognitive des années 1960 a également eu un impact majeur sur la pratique de la psychothérapie, les psychologues ayant commencé à se concentrer de plus en plus sur la manière dont les processus de pensée humains influencent le comportement et le fonctionnement. La thérapie cognitive se concentre sur l’idée que nos pensées ont une forte influence sur notre bien-être mental. Si vous avez par exemple tendance à voir les aspects négatifs de toute situation, vous êtes susceptible d’avoir une vision plus pessimiste et une humeur générale plus sombre. L’objectif de la thérapie cognitive est d’identifier les distorsions cognitives qui conduisent à ce type de pensées et de les remplacer par des pensées plus réalistes et positives. De cette façon, les gens peuvent améliorer leur humeur et leur bien-être général.