Pourquoi devenir ingénieur financier ?

Devenir ingénieur financier signifie à la fois une vocation et un véritable engagement. En effet, l’ingénieur financier est un véritable meneur de projets. En général, il peut intervenir dans tous les secteurs d’activité professionnelle : agriculture, agroalimentaire, assurance, banque (d’affaire ou d’investissement), commerce, communication et multimédia, économie, finance (d’entreprise et de marché), immobilier, informatique, santé et bien d’autres.

Les principales missions d’un ingénieur financier

En général, l’ingénieur financier est un expert spécialisé dans le secteur de la finance (d’entreprise, de marché) et la banque. À ce titre, il est tenu de gérer les risques financiers ainsi que de garantir la rentabilité. Ensuite, il lui incombe d’adopter différents dispositifs financiers appropriés pour un projet déterminé (financement projet ou fusion-acquisition, voire une titrisation de crédits), faire appel à différentes institutions financières, concilier les différents outils financiers ainsi que de concevoir des montages de dossiers de financement.  

Puis, il intervient en tant que bâtisseur de modèles informatiques ou mathématiques. Dans le secteur informatique, il détermine les bénéfices et pertes liées à un placement. Sur ce, il accompagne les investisseurs ou traders dans le cadre de la gestion des risques, de l’optimisation des investissements, évaluation des risques. Idem pour la veille des fluctuations des taux de change et d’intérêt et la création des solutions (logiciels, produits financiers ou solutions standards) pour optimiser les profits de la clientèle. Dans le domaine mathématique, il analyse et identifie les différents facteurs d’évolution pour pouvoir créer des outils de mesure de risques. Aussi, il doit toujours veiller à la valorisation de la trésorerie et faire des études financières destinées aux opérateurs de marché ou autres entités dirigeantes suivant les normes commerciales-comptables-financières. Pour en savoir davantage, cliquez ici.

Les différents métiers dans le cadre de l’ingénierie financière

En général, le métier d’ingénieur financier est polyvalent. Il peut travailler en tant que cadre ou salarié ou professionnel indépendant. Ainsi, il peut exercer les principaux métiers suivants : agent général, analyste financier, analyste des produits dérivés, analyste en finance quantitative, auditeur interne, chargé d’affaires, chargé d’études marketing, comptable, conseiller de clientèle, conseiller en fusion-acquisition, contrôleur de gestion, courtier en assurance, directeur financier, économiste financier, économiste de marché, expert indépendant, gérant de portefeuille, gestion de patrimoine, gestionnaire des risques financiers, inspecteur commercial, responsable du financement de projet, risk manager, trader, trésorier, etc.

Les qualités requises pour en devenir

Pour devenir ingénieur financier, il doit avoir effectué plusieurs parcours compatibles avec ledit métier.

En premier lieu, du côté académique, il doit posséder un diplôme de Master II obtenu dans de meilleures écoles françaises des analystes financiers. Il doit également maîtriser une langue étrangère, en l’occurrence l’anglais. En second lieu, il doit avoir une certaine compétence basique spécifique technique probante. Il en est ainsi de l’analyse financière et des risques y afférents, la maîtrise du droit (commercial et économique) et de la fiscalité, la LSF et des normes du marché bancaire financier, la modélisation économique, la veille concurrentielle et informationnelle, la comptabilité générale et les opérations de marché, l’économétrie et mathématique financière, la gestion des litiges, le dispositif TRACFIN, etc.

En dernier lieu, du côté professionnel, il doit disposer d’une expérience professionnelle réussie dans le secteur. Sur ce, il doit être capable de réaliser différentes activités (basiques et spécifiques). Notamment, l’assistance technique d’un professionnel, la conception d’un business plan, la conception d’une offre d’achat publique, l’appréciation de la valeur d’une entreprise et en tirer des conclusions, l’établissement d’un ordre de cession des actifs financiers, l’expertise des projets, la force de proposition de solution de couverture, l’identification des affaires potentielles et des risques financiers, l’introduction d’une société en bourse, l’intégration des modèles mathématiques dans le système informatique, la prospection de nouveaux marchés, la réalisation d’une étude de marché et d’un modèle de prévision, la réalisation d’une activité labellisée par l’AMF, la rédaction et publication de notes relatives aux situations sectorielles, etc.

Les avantages de devenir ingénieur financiers

Déjà, c’est un métier de rêve pour tout étudiant qui a parcouru des études scientifiques réussies. Ensuite, c’est un métier polyvalent et bénéficiant de meilleures conditions salariales. Vous pouvez travailler en tant que cadre ou salarié ou prestataire de service. Vous pouvez également travailler en tant professionnel en conception de dispositif numérique ou en modélisation mathématique, voire en tant qu’expert financier. En particulier, il travaille dans le cadre de la banque (d’affaires ou d’investissement) et la finance (d’entreprise et de marché).

Puis, il peut intervenir dans tous les secteurs d’activité professionnelle : agriculture, agroalimentaire, assurance, banque (d’affaire ou d’investissement), commerce, communication et multimédia, économie, finance (d’entreprise et de marché), immobilier, informatique, santé et bien d’autres. Aussi, il peut être embauché ou contracter en tant qu’analyste financier, conseiller en fusion-acquisition, directeur financier, économiste de marché, expert indépendant, gestionnaire de patrimoine, gestionnaire de portefeuille, trader, trésorier et bien d’autres. En outre, l’ingénieur financier contribue au progrès. Les entreprises doivent faire appel à lui pour résoudre de nombreuses problématiques technologiques, pour améliorer et préparer le futur…