Les différentes formes du cannabis médical

Cannabis médical

L’usage du cannabis à titre thérapeutique est une pratique légale dans certains pays comme les Pays-Bas, l’Italie ou l’Allemagne. Si sa forme d’utilisation la plus fréquente est l’herbe séchée, le cannabis peut cependant être consommé sous forme de tisanes ou grâce à un vaporisateur. Découvrez ces différentes formes du cannabis medical, mais avant tout, voici quelques vertus de la plante.

Une efficacité connue et reconnue

Utilisé depuis l’Égypte ancienne pour ses vertus médicinales, le cannabis ou chanvre indien a déjà fait l’objet d’une centaine d’études visant à confirmer ses propriétés bienfaitrices. Considérée comme un puissant psychoactif, cette plante a démontré son efficacité pour soulager différentes pathologies comme l’asthme ou le glaucome.

Qu’il soit sous sa forme naturelle ou chimiquement modifiée, le cannabis médical possède également d’excellentes propriétés contre les douleurs chroniques, les nausées et les réactions spasmodiques. Cette plante permet aussi de soulager les effets secondaires d’une chimiothérapie, d’améliorer le sommeil, mais surtout de stimuler l’appétit. Il est par ailleurs reconnu pour ses bienfaits contre le stress et la dépression grâce à ses vertus apaisantes.

Le cannabis sous forme d’herbe séchée

La forme de consommation du cannabis dépend des patients et des symptômes traités. Notez également qu’il existe différentes variétés de graines de chanvre c’est pourquoi l’usage diffère selon la variété concernée. La disponibilité de ces formes de cannabis médical varie cependant en fonction de la législation du pays où il est légal. N’hésitez pas à vous renseigner pour éviter tout problème.

Le cannabis fumé, souvent disponible en pharmacie ou dans des lieux dédiés, est généralement fourni sous prescription médicale sous forme d’herbe séchée. Même s’il ressemble à l’herbe naturelle, sa proportion en THC et CBD sont rigoureusement dosées. Ce mode d’utilisation est habituellement prescrit pour profiter des effets thérapeutiques du cannabis rapidement (limité le vomissement suite à une chimio, retrouver l’appétit pour un sidéen, soulager les douleurs).

D’autres formes de consommation plus conseillées

Selon les spécialistes, le cannabis fumé augmente les risques de cancer tout aussi bien que le tabac. C’est d’ailleurs la raison qui fait qu’il est souvent proscrit lors d’un usage médical. Consommer le cannabis sous ses autres formes non fumées s’avère donc plus bénéfique.

Vous pouvez par exemple utiliser un vaporisateur pour plus de sécurité. Ce dispositif permet d’inhaler le cannabis sous forme de vapeur réduisant ainsi la combustion et la production de molécules cancérigènes. Certains vaporisateurs permettent d’inhaler l’huile de chanvre. Cette option est préférable si vous souhaitez mélanger l’huile avec d’autres liquides aromatisés pour améliorer l’expérience. Si vous cherchez une solution plus pratique, tournez-vous vers un spray buccal. Réalisé à base d’extraits de cannabis, ce dispositif se trouve souvent en pharmacie.

Les médecins recommandent également la consommation sous forme de tisanes afin de bénéficier pleinement de ses bienfaits. Le respect d’un dosage strict étant indispensable, demandez l’avis de votre docteur pour éviter les désagréments. Certains pays comme le Canada et le Royaume-Uni autorisent, pour finir, la consommation du Marinol (THC synthétique) sous forme de capsules.