Comment fabriquer son e-liquide DIY ?

e-liquide DIY

Les produits DIY (Do It Youssef) font fureur, ces dernières années. L’e-liquide n’en est pas épargné. Personnalisable et économique, on peut concocter soi-même sa composition d’e-liquide. Comment alors réaliser son e-liquide DIY ? Jouez au petit chimiste en suivant les étapes ci-après.

Première étape : Les ingrédients et les accessoires nécessaires

Pour réaliser sa recette d’e-liquide, on doit se procurer les composants et les matériels adéquats.
Un e-liquide est composé en grande partie de base. Elle est constituée de propylène glycol et/ou de glycérine végétale. Ces composants servent successivement à former le hit (sensation en gorge) et la vapeur. Toutefois, on peut se procurer une base 100 % mono propylène glycol végétal sur www.bio-concept-pharma.com. On y ajoute en plus le booster de nicotine pour lui donner le caractère de la cigarette. Enfin, on a besoin d’arôme et d’additif pour parfumer la substance et la rendre sucrée ou fraîche.
Il est aussi important d’être bien équipé pour réaliser soi-même son e-liquide. En effet, la plupart de ses ingrédients sont des composants chimiques. Ainsi, pour protéger son corps durant la phase de préparation, on a besoin de gants pour les mains, de masque pour la bouche et le nez et enfin, de tablier. Pour les matériels, il faut de la seringue pour mesurer la quantité des ingrédients, de flacon vide pour mettre le produit fini, de fiole ou de récipient vide pour effectuer le mélange. En ligne, on trouve de commerçants de kits complets pour e-liquide DIY.

Deuxième étape : La phase de la préparation

Rien n’est plus simple que de réaliser une recette de e-liquide. On ne fait que mélanger tous les ingrédients, peu importe l’ordre, dans la fiole.
Pour la base, elle est constituée par un rapport en volume de la glycérine végétale (VG) et du mono propylène glycol (PG). Plus la base contient de la glycérine, plus on obtient de gros nuages. Par contre, le hit augmente avec la quantité du propylène. Toutefois, on peut choisir d’utiliser qu’un seul de ces composants pour sa base. Par ailleurs, la proportion du mélange de la base se fait en fonction du coefficient de dilution de l’arôme choisi. Ce paramètre est indiqué en notice de l’arôme. Plus la base contient de la glycérine, plus on ajoute d’arôme. Certains fabricants vendent une base toute préparée avec un certain ratio de PG/VG. Il faut adapter son arôme avec ce rapport. À titre d’exemple, un rapport 50/50 revient à utiliser 10 % d’arôme au volume total de la base (100 ml). De l’autre côté, la quantité de booster de nicotine dépend de son profil de fumeur. Un contenant de 10 ml de booster contient en moyenne 200 mg de nicotine.
Essayez différentes formules pour voir ce qui lui convient de mieux. On peut également, recourir aux calculateurs en ligne pour connaître quelle proportion d’ingrédients ajoutée.

Troisième étape : Le temps de maturation

Après avoir mélangé tous les ingrédients, on transmet l’e-liquide dans le flacon. Cependant, on ne peut pas encore le vapoter de suite. En effet, il nécessite certains temps de maturation pour homogénéiser le mélanger et développer les senteurs des arômes. Ce délai dépend généralement, du type de l’arôme. D’un simple fruité, en passant les arômes complexes, épicés, classiques et gourmands, la phase de maturation peut durer entre 3jours à plus de 3 semaines environ.