Quel chagrin exprimer dans le message de condoléance d’un collègue de travail ?

Que veut-on faire passer dans un message condoléance court ? La peine causée par la perte, la compassion, le malheur. Leur expression, les termes à utiliser sont les mêmes. La problématique est donc de trouver les mots, les gestes pour qu’ils reflètent la sincérité des sentiments.

Les présentations de condoléances

L’annonce du décès d’un collègue met toute l’équipe dans le désarroi. Passer ce moment, la première réaction des compagnons de travail sera fonction des relations entretenues avec le défunt.

Pour ceux qui étaient cantonnés dans des rapports strictement professionnels, la perte signifiera les conséquences inévitables sur les charges de travail futures. Pour ceux qui avaient des relations plus amicales, conviviales, qui peuvent être qualifiées d’amis, la perte, la peine sera plus profonde. Quand donc présenter les condoléances, suivez ce lien pour tout savoir.

Les premiers prendront le temps de réfléchir s’ils optent pour l’envoi d’un message de condoléances court. Ou de profiter des condoléances que ne manquera pas de dresser la direction de l’entreprise en mentionnant la direction d’origine du défunt. Les deux options sont valables.

Pour les seconds, toujours en référence aux relations, l’ami cherchera à manifester sa compassion immédiatement. Envoyer une première fois un message condoléances court interviendra dans les heures qui suivent avec une proposition d’aide inconditionnelle de toute nature. Des propos apaisants et réconfortants.

Un investissement réel dans l’assistance sous la forme de la prise en charge des documents administratifs professionnels (pension, assurances…) sera accepté avec gratitude par la veuve et l’orphelin. Elle sera une preuve concrète de l’attachement au disparu. La sollicitude qui en émane mettra du baume au cœur des survivants. Les messages de condoléances collègue valent autant que la destinataire connaît l’expéditeur, mais toujours dans la courtoisie.

Quels sentiments et comment les exprimer dans un message de condoléances collègue ?

On revient toujours à la qualité des relations entre le défunt et l’émetteur du message condoléances collègue.

Pour les collègues, le sentiment qui prévaut est une perte qui aura des répercussions sur le travail. La peine portera surtout sur la collaboration qui existait, l’estime professionnelle mutuelle, la compassion devant la disparition d’un être cher et la sincérité des sentiments éprouvés devront être perceptibles pour que le destinataire ressente l’objectif de réconfort visé. Ainsi, trouver les bons mots est essentiel. Un exemple pour une relation professionnelle :

« Chère madame, c’est avec un grand regret que j’ai appris la disparition de………. Un collègue estimé et dévoué dont le professionnalisme a toujours été exemplaire. Dans ces moments douloureux, je vous assure de ma compassion et de mon réconfort… »

Un collègue qui avait des relations plus intimes pourrait écrire à la veuve :

« Ma chère. Comment t’exprimer la peine immense et le profond chagrin que la disparition de… me cause. Je me joins à ta douleur et t’assure de ma compassion. Un ami, un frère nous a quitté, mais le souvenir des bons moments passés ensemble restera vivace. Compte sur mon soutien inconditionnel et n’hésite pas à faire appel pour quoi que ce soit. Que ton chagrin n’occulte pas que les amis de ton merveilleux mari sont là pour te réconforter au nom de leur amitié…… » Les vrais amis se révèlent dans l’adversité et des condoléances sincères et tangibles par les actes et les souhaits de résignation face à l’inéluctable sont toujours réconfortants endeuillés.

Les autres occasions pour des condoléances

S’il n’est pas possible de présenter les condoléances en temps voulu, il reste la possibilité de le faire pendant les obsèques ou la crémation ; et après la cérémonie par l’envoi d’une carte.

Les premiers se font pendant un moment favorable où les endeuillés peuvent accorder quelques minutes. La présentation se fera de manière simplifiée, mais toujours avec la sincérité de circonstance. Après l’inhumation du défunt, il est admis de présenter les condoléances par carte qui portera le même message de compassion sincère. Il apparaît donc que le moment choisi importe moins que l’intention de partager le deuil. Ceci est vérifié par les messages de condoléances collègue de travails tardifs pour cause d’obligations professionnelles. Partager, compatir, réconforter en toute sincérité sont ce que l’affliction causée par un deuil est souhaitée par les familles.

Comparateur de forfait mobile : choisir le meilleur abonnement
Conseils et d’astuces pour déménager à Paris