Aides financières pour réaliser des travaux de rénovation thermiques

travaux-de-renovation-thermiques

La rénovation thermique de votre logement est importante si vous vivez dans une passoire énergétique et souhaitez faire des économies d’énergie. Des aides peuvent vous aider à alléger l’investissement global mais vous devez respecter certaines conditions pour y avoir droit.

Les avantages fiscaux de l’État

Dans le cadre de la loi sur la Transition énergétique pour la croissance verte, l’État a mis en place plusieurs avantages fiscaux pour inciter les particuliers à réaliser une rénovation énergétique dans leurs logements. L’avantage le plus connu est le crédit d’impôt développement durable, qui permet de déduire jusqu’à 30 % du montant des travaux de l’impôt sur le revenu. Le crédit d’impôt peut bénéficier à tous les ménages, même ceux qui ne sont pas imposables. Dans ce cas, l’État reverse le montant sous forme de prime. Ce dispositif est même valable pour un simple diagnostic thermique.

D’autres avantages fiscaux sont un peu moins connus. Dans le cadre d’une rénovation énergétique, tous les particuliers peuvent bénéficier d’une TVA réduite. Cette TVA est de 5,5 % sur l’achat de matériaux et de 10 % sur la main-d’œuvre. Dans certaines communes, vous pouvez également demander à être exonéré temporairement de taxe foncière à partir d’un certain montant de travaux réalisés dans votre logement.

Les autres aides financières

l’État a également demandé à certains organismes d’inciter les ménages à réaliser des travaux pour améliorer la performance des logements. C’est notamment le cas des fournisseurs d’énergie qui peuvent financer tout ou une partie de vos travaux par le biais de la prime énergie. Ce dispositif peut être versé de différentes manières et il est indispensable de démarcher plusieurs fournisseurs d’énergie pour trouver l’offre qui vous convient le mieux. Vous n’êtes pas obligé de faire appel à votre propre fournisseur.

L’agence nationale de l’habitat (ANAH) peut aussi vous faire bénéficier d’une aide substantielle pour financer la moitié de vos travaux de rénovation. Vous devrez toutefois respecter certaines conditions après la fin des travaux, notamment celle d’habiter votre logement pendant quelques années ou le louer à des tarifs plafonnés si vous réalisez un investissement locatif. Si vous souhaitez malgré tout emprunter pour aider à financer vos travaux, vous pouvez contracter un eco prêt à taux zéro sous certaines conditions.

Comment bénéficier des aides financières ?

Toutes les aides financières pour la rénovation énergétique sont soumises à certaines conditions mais tous les dispositifs ont un point en commun : vous devez faire appel à un artisan RGE pour réaliser les travaux. Les entreprises concernées obtiennent le label via un organisme indépendant reconnu par l’État après avoir prouvé que les ouvriers pouvaient réaliser des travaux de rénovation apportant une performance thermique suffisante pour faire des économies d’énergie. Il est important de toujours contacter les différents organismes d’aides avant de signer le moindre devis afin de vérifier que vous remplissez toutes les conditions.

Certaines aides comme celles de l’ANAH sont également soumises à un plafond de revenus. Seuls les ménages modestes et très modestes peuvent prétendre à ce dispositif selon un barème qui diffère en fonction de la taille de votre foyer et la région dans laquelle vous vivez. En Ile de France par exemple, le plafond de revenus a été relevé en raison du coût de la vie plus élevé que le reste du territoire. Il est important de vous renseigner pour vérifier votre éligibilité au dispositif et rassembler tous les documents nécessaires pour prouver votre situation familiale et financière.